Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 09:05

Dans les cimetières anciens se trouvant autour des églises des tombes recouvertes de pelouse ou de graviers souvent de couleur orangée « Vallée de Seine ». Le gravier gris ou rose n'a pas vraiment sa place dans l'Eure.

Les ifs tiennent une place importante. Parfois ils constituent la seule présence végétale du cimetière. Ils sont à préserver et à remplacer si nécessaire, même s'ils sont en capacité d'avoir des surgeons en pieds et donc de repartir à partir de la souche encore en place. Remarquons que leur durée de vie est exceptionnellement longue peut se compter en millénaire. (Voir sur ce thème des ifs «  Les Essentiels – Connaissance n°25 »).

La présence végétale est déjà assurée pour partie par la collectivité dans les parties communes grâce à la pelouse qui tend à remplacer le gravier des allées , des massifs de fleurs, des arbustes et les arbres plantés au fil du temps. Mais le végétal a également toute sa place sur les espaces funéraires privés eux-mêmes d’une surface de 2m². L’ensemble de ces petites surfaces quand elles sont végétalisées contribue fortement à modifier et embellir l’environnement des cimetières.

Parfois, ce sont simplement des plantes grasses ou des couvre-sols qui trouvent des conditions propices à leur développement. Leur petite taille ne les rend pas gênantes. Les arbustes souvent à feuilles persistantes et les conifères par contre peuvent prendre des proportions qui ne sont plus adaptées au site quand où ils ne sont pas contenus et peuvent alors proliférer.

Les arbustes sont le plus souvent taillés « au carré » ou dirons-nous plutôt « au rectangle », jusqu’à hauteur d’homme, pour rester dans le cadre de la concession. Leurs formes peuvent devenir tout à fait singulières. Après un certain temps, ils sont le plus souvent laissés libre de grandir jusqu'à atteindre des proportions considérables. Il devient alors nécessaire de les couper.

Parfois, il ne reste de la tombe plus que des traces au sol, marquées par une légère surélévation et par l’absence de pelouse à l’emplacement de la concession. Il est tout à fait remarquable que les employés municipaux en charge de l'entretien des cimetières prennent le soin de ne pas faire disparaître ces traces. Ainsi, la pelouse de certains cimetières anciens prend des formes irrégulières qui ont un sens profond.

 

Les débuts de végétalisation - France Poulain

Les débuts de végétalisation - France Poulain

Les végétalisations plus poussées - France Poulain

Les végétalisations plus poussées - France Poulain

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires