Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 19:22

Les églises de l'Eure peuvent être constituées de murs en moellons ou en remplissage d'opus incertum, mais dans la plupart des cas et selon les secteurs trois pierres dures sont utilisées avec le grès, le grison, le silex et le travertin ou tuf. La pierre tendre la plus utilisée est une pierre Vallée de Seine, dite parfois de Vernon.

Le grès pourrait être assimilé à de la peau d'éléphant puisque la pierre est légèrement plissée et ce, de manière arrondie. Elle se présente sous les couleurs suivantes : gris, jaune, rose ou rouge. Cette pierre très dure est surtout présente dans l'Ouest du département et quasi introuvable dans le reste du territoire.

Le grison est issu de strates de silex, hybridés de composants maritimes, qui ont été « chauffés » par les plissements des couches géologiques durant les millénaires précédents. Il se trouve par « plaques » d'environ 50 à 200m de long sur 50 à 1,5m de profondeur et est découvert lors de la mise en culture des champs. À ce moment-là, le grison est « humide » et peut être coupé et mis en forme. Puis, il sèche et devient quasi impossible à travailler car alors très dur.

Le grison a été utilisé entre les 12 et 15ème siècles et progressivement abandonné. On le remarque à sa teinte rouge foncé liée au taux de fer dans la pierre.

Le silex est sans aucun doute la pierre la plus fréquemment visible dans les murs des églises, mais aussi sur le reste des habitations. Il se présente sous la forme de blocs de dimensions variées allant de 7cm à 9cm et plus rarement de grands éléments jusqu'à 40 ou 50cm. Les silex sont taillés soit seulement sur une face et parfois sur cinq ce qui permet de constituer des murs très beaux à l'oeil puisque, avec le ruissellement et la diminution de l'épaisseur des joints, les blocs s'ajustent parfaitement.

La couleur la plus classique pour les silex est le jaune-orangé, mais il en existe également des blanc-gris, des roses et des noirs.

Plus rarement, en tout cas présent uniquement dans les églises de bord de mer, soit plutôt dans le canton de Beuzeville et alentours, on trouve des édifices faits en tuf ou travertin. Cette pierre se reconnaît à son aspect feuilleté, composé de couches d'algues sédimentés.

Ces différents types de pierre sont extrêmement durs et résistants aux intempéries et au temps qui passe. Ainsi, il est rare de devoir changer ces pierres. Par contre, dans le cas du silex, il est fréquent que les pierres taillées se déchaussent lorsque les pieds de murs sont rongés par l'eau. Les silex tombent et peuvent être volés par des personnes indélicates. Il faut alors retrouver des pierres de mêmes dimensions et de même couleur, ce qui peut être un peu compliqué surtout lorsque les silex taillés sont bien ajustés.

La dureté de ces pierres est mise en évidence par le fait qu'aucun graffiti n'a été relevé sur ces pierres au contraire de la pierre calcaire de la Vallée de Seine (voir Les Essentiels InformationXX Les maladies de la pierre – en cours).

grison

grison

silex

silex

Grès

Grès

Travertin ou tuf

Travertin ou tuf

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires