Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 19:34

Il est très rare qu'une église romane -construite entre le 10ème et le 12ème siècles- soit parvenue intacte jusqu'à nous. Par contre, nombre d'églises de l'Eure disposent encore d'éléments visibles de l'extérieur que l'on peut attribuer à l'époque romane, à savoir :

Les corbeaux à têtes d'animaux, de démons ou d'hommes forment souvent une ligne en dessous de la poutre sablière de la nef ou du clocher. Lorsque les clochers sont imposants, ils ont été relativement préservés, comme à Quillebeuf sur Seine, Eturqueraye... et les corbeaux sont encore visibles. Le fait qu'il soit difficile de les atteindre à très certainement participer à leur préservation.

La petite baie à linteau cintré fait d'une seule pierre. Ces petites baies sont très caractéristiques et il en demeure encore un nombre assez important, sans doute parce que les supprimer complètement n'avait pas beaucoup d'importance au contraire des grandes baies qu'il convenait de faire passer du style roman au style gothique par exemple. Dans certains cas, le linteau cintré a même été légèrement sculpté pour faire croire qu'il était constitué non pas d'un seul élément mais de plusieurs petites pierres formant arc.

L'opus spicatum est une forme particulière de positionnement des pierres extérieures d'un mur, à savoir que les rangs de pierres sont disposées en diagonales inversées, formant -plus ou moins- un épi de blé (et non piscatum en forme d'épi de poisson où les largeurs des pierres ou briques forment une ligne horizontale).

Les pierres sculptées intégrées dans les murs peuvent présenter des gravures complexes comme des agneaux, ou plus simples comme de losanges ou des croix.

Le contrefort plat est l'un des premiers modèles de renforts structurels des murs édifiés et qui étaient plus ou moins bien fondés et par-là même solides. Les contreforts plats permettaient de rigidifier la structure de l'ensemble de l'édifice.

L'arc en plein cintre des portes d'entrée ornée de motifs géométriques est pleinement roman. On peut trouver des arcs formés avec notamment des motifs de bâtons brisés, de triangles,.. et ce, jusqu'à une dizaine de lignes successives.

Spécialité locale, le grison est un signe clair d'une édification d'un édifice pendant la période romane puisque cette pierre n'a pas été sortie de terre et taillée après le 13ème siècle. Et si l'on a un contrefort plat en grison, aucun doute à avoir, c'est bien du roman.

À l'intérieur des églises romanes, il est également possible de voir des têtes de chapiteau particulièrement belles, comme celles de l'église de Quillebeuf sur Seine où un pêcheur de baleine attend toujours son heure.

Les peintures murales à motifs géométriques et de couleur jaune, rouge et noir sont également souvent d'origine romane. (fiche en cours).

* À visiter tout particulièrement, la Trinité de Thouberville, Quillebeuf sur Seine, Reuilly, Montaure, Heuqueville, Fiquefleur, Saint Philbert sur Risle (peintures intérieures) mais aussi Colletot, La Chapelle Réanville, Tillières sur Avre,

Reconnaître les églises romanes de l'Eure - Les Essentiels - Connaissance n85

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires