Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 20:35

Lors d'une de ses descentes en bateau de Paris à la mer, Louis Renault, le célèbre fondateur de la marque automobile, tombe sous le charme des falaises crayeuses d'Herqueville. En 1918, il se marie en l'église d'Herqueville. Il acquiert entre 1906 et 1944 environ 1700 hectares sur lesquels il fait construire son château, mais également son domaine agricole avec pas moins de 9 fermes. Le château principal, qui domine la Seine à Herqueville, est édifié sur un espace encore vierge. Louis Renault matérialise son territoire par l'édification de constructions au style identique (voir à ce propos, Les Essentiels Connaissance n°102, 103 et 104), par l'usage du vert Billancourt et par la pose de bornes en béton où le R de Renault est préformé.

Herqueville devient son lieu d'expérimentation à la fois sociale car il bâtit de micro-espaces urbains et à la fois technique puisqu'il en profite pour créer ses machines. Il installe d'ailleurs dans l'aile sud du château le même meuble-bureau que celui présent dans son bureau à l'usine. Lieu de travail mais également lieu de farniente où se tiendront des fêtes exceptionnelles où se retrouvent quelques artistes, hommes politiques et écrivains parisiennes. La piscine est certainement le joyau du château, de par sa modernité, ses décors art déco et l'ensemble de ses annexes (salle de sport, douche...). Notons également que le château est truffé d'éléments encore aujourd'hui en place de domotique avant l'heure : juke box à bras articulé permettant de changer les disques et diffusant dans l'ensemble du château, ascenseur...Louis Renault a exercé son talent jusqu'aux poignées de porte et aux porte-serviettes des salles de bain.

Mais le domaine agricole, véritable « colosse aux pieds d'argile » ne devait son fonctionnement si particulier qu'aux subsides qui venaient en partie des bénéfices des Usines Renault. La nationalisation de ces dernières a coupé la liaison financière et a rendu très complexe le fonctionnement du domaine. Aujourd'hui, une partie du domaine appartient encore à la famille Renault mais dans sa grande majorité, les fermes ont été acquises par des agriculteurs et certains bâtiments, dont le château, appartiennent à des personnes extérieures à la famille.

Il est encore aujourd'hui possible de voir véritablement la cohérence de l'ensemble édifié par Louis Renault mais pour combien de temps ?

Le domaine Louis Renault dans l'Eure - Les Essentiels - Connaissance n°101

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires