Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 17:53

Il existe deux types de carrière : celles à ciel ouvert et celles souterraines. La distinction est aisée : les carrières à ciel ouvert conduisent à ce que les carriers creusent au fur et à mesure pour atteindre les bancs qui les intéressent et celles souterraines conduisent à ce que les carriers fassent des galeries pour atteindre directement les bons lits.

Dans les périodes anciennes, les galeries souterraines présentaient un avantage : celui de ne pas avoir à se soucier du temps, qu'il s'agisse de la montre ou de la météo. En effet, en matière de météo, cela permettait à ce que les ouvriers puissent travailler par tous les temps. Et en matière de durée, cela offrait la possibilité d'avoir des campagnes d'extraction longues. Car une pierre mise à nue, soumise aux intempéries, était très rapidement dégradée.

Les carrières à ciel ouvert conduisaient alors mécaniquement à ce que les lits mis à jour soient extraits au plus vite à moins d'être gâchés. Au contraire, les carrières souterraines permettaient de conserver les pierres blanches et, grâce à la constante de la température, de ne pas les rendre impropres à toute utilisation.

L'extraction de la pierre  de la Vallée de Seine - Les Essentiels Connaissance

Ainsi, l'objectif des carrières souterraines était d'atteindre directement le « gros lien » ou le « fran ban » sans avoir à dégager toutes les couches supérieures. Cela demandait à ce que les carriers ouvrent une « gueule » (entrée de la carrière) puis fassent une rue principale, des allées perpendiculaires et des routes parallèles. Il fallait conserver des piliers pour que le ciel « ne leur tombe pas sur la tête », voire parfois consolider (et ce, très rapidement) pour que le tout tienne. Les galeries font environ 8 mètres de large.

L'extraction de la pierre  de la Vallée de Seine - Les Essentiels Connaissance

Ces pratiques ont été complétées par les agriculteurs ou les habitants des campagnes par la recherche de craie (similaire à de la marne) pour amender les champs. Les galeries plongeaient alors verticalement dans le sol et les ouvriers creusaient jusqu'à ce qu'ils atteignent la bonne couche, celle de la pierre utilisable pour les travaux de construction. Cela a donné de multiples puits, débouchant en sous-sol sur des poches vidées de leur substance. Bien sûr, avec les ans, les plafonds s'effondrent et cela donne lieu à de multiples dégâts en surface, notamment parce que les marniers n'allaient pas très loin par rapport aux lieux de vie et que les zones d'extension des villes contemporaines ont souvent recouvert ces zones d'extraction. Le département de l'Eure comporte de nombreuses marnières, qui sont répertoriées par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires