Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 18:10

Le colombage est un assemblage de bois sciés ou fendus formant la structure de divers édifices de nos campagnes tels les colombiers, les maisons, les manoirs... et ce, sur l'ensemble du territoire eurois. Concrètement, le colombage est l'un des marqueurs identitaires de notre département. Mais la lecture d'un dépliant publicitaire intitulé « Route des églises à pans de bois de Champagne » m'a conduit à me poser la question de savoir si nous disposions d'un patrimoine spécifique d'églises faites de colombages dans l'Eure ?S’interroger sur ce point n’est-ce pas déjà un signe de leur quasi invisibilité dans le paysage ? En effet, et a contrario, si l'on s'interroge sur la présence de damiers pierre blanche-silex noir sur les murs des églises, les exemples ne manquent pas ; pour les églises en colombage, la recherche a été plus complexe.

Le premier élément qui explique qu'il y ait si peu d'édifices religieux faits en pans de bois est que mode constructif n'était pas appréhendé par le passé comme un mode « noble » pour des édifices d'importance. S'il est possible d'imaginer que les premières églises furent faites de bois, il est plus que probable que les constructeurs successifs qui avaient pour objectif d'augmenter les dimensions et la portée symbolique des édifices, ont privilégié des matériaux plus valorisants. Citons la pierre de taille, le grès ou le grison pour la solidité des structures et le silex blanc, noir ou rouge pour l’esthétisme.

Le second élément vient de la pérennité du matériau bois en lui-même qui demande à être entretenu pour être conservé. Il est donc fort probable que les constructeurs lui aient préféré des matériaux plus résistants.

La chapelle de Saint Martin Saint Firmin apparaît comme le seul édifice religieux entièrement construit en pans de bois. On peut également noter le côté nord de l'église de Saint Germain du Pasquier comme élément unique. Deux tours clochers sont faits de pans de bois, à savoir Notre Dame du Hamel et Bémécourt. Les dimensions des bois de la tour de Notre Dame du Hamel sont tout à fait remarquables. Les éléments les plus fréquents faits en pans de bois dans les églises de l'Eure vont être le haut des murs pignons Est ou Ouest des églises (surtout lorsqu'ils sont assez dissimulés) et les escaliers menant au clocher. Les éléments de pans de bois peuvent visibles de l'intérieur et/ou de l'extérieur, sans qu'il ait été possible de distinguer une quelconque règle de composition.

Le fait que seule la chapelle Saint Martin Saint Firmin soit protégée au titre des monuments historiques met bien en évidence le fait que « les édifices religieux à pans de bois » ne correspond pas à une catégorie identifiée en tant que telle, et donc peu étudiée, sans doute par la proximité que le pan de bois a avec le territoire de l'Eure. Or, il est tout à fait remarquable que certains éléments de pans de bois soient encore présents.

 

Le colombage dans les églises de l'Eure - Les Essentiels Connaissance Eglise
Le colombage dans les églises de l'Eure - Les Essentiels Connaissance Eglise

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Les Essentiels
commenter cet article

commentaires

GUISLIN Patrice et Andrée 27/07/2016 17:01

Merci pour ces beaux dimanches de juillet à vous-même et à Stéphane.

GUISLIN Patrice et Andrée 27/07/2016 17:00

Ces dimanches de juillet sont toujours l'occasion de passer de très bons moments. Nous avons longtemps parcouru les routes de l'Eure à bicyclette en regrettant de trouver les églises " porte close". Enfin notre envie de les découvrir est contentée. Bonnes vacances à vous-même et à Stéphane.