Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 16:05

Les aérodromes allemands fréquemment cités durant la Seconde Guerre Mondiale sont les suivants : Barville, Beaumont-le-Roger, Bernay, Bernienville (?), Conches en Ouche, Droisy, Étrépagny, Évreux, Marcilly-la-Campagne, Saint-André-de-l’Eure et Triqueville.

 

Sources générales

Cartes et images aériennes de Géoportail http://www.geoportail.gouv.fr/accueil

Photographies aériennes anciennes de l’IGN. Un échantillon du fonds de photographies aériennes anciennes est accessible sur Géoportail (rubrique Remonter le temps). Celles de la fin des années 1940 sont particulièrement intéressantes.

Atlas historique des terrains d’aviation de 1919 à 1947 de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC)

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Atlas-historique-des-terrains-d.html

Lien direct de l’application interactive (Flash) : http://atlas.aviation-civile.gouv.fr

Le survol historique est une bonne entrée en matière ; la rubrique Un peu d’histoire… détaille sous forme de texte sans donner beaucoup plus d’information ; la recherche par la carte de France ou la recherche multicritères permet d’accéder aux aérodromes de l’Eure. Les informations données sont fragmentaires et parfois inexactes ; par exemple, tous les aérodromes ne sont pas cités, la période américaine de l’aérodrome d’Évreux fait l’objet d’une seule ligne. Une fiche présente néanmoins l’histoire de chacun des aérodromes mentionnés. La photothèque présente quelques photos anciennes.

Article de Bruno Troyard L’aérodrome allemand de Beaumont-le-Roger 1940-1944 (Connaissance de l’Eure n°154 – octobre2009). Cet article issu de son mémoire de maîtrise d’histoire est principalement consacré à Beaumont-le-Roger, mais replace cet aérodrome dans l’ensemble du dispositif et donne quelques informations sur huit autres aérodromes allemands.

    La localisation de certains, l’évaluation de leur périmètre et l'identification de vestiges sont possibles sur photographies aériennes ou sur documents, sachant que cette méthode ne permet pas d’identifier ce qui est trop petit ou caché sous la végétation.

     

    Seuls Conches, Évreux et Saint-André-de-l’Eure, dédiés aux bombardiers, ont été équipés de pistes en béton ; les autres étaient des terrains en herbe avec des installations périphériques dispersées parfois assez loin. Ils disposaient quand même de quelques pistes en béton ou de bouts de piste pour commencer leur décollage ou atterrir. Il a même existé des terrains annexes sans équipements permanents qui n’ont peut-être jamais été répertoriés. Par exemple, le témoignage suivant fait état d’un petit terrain créé à Sassey, hors du périmètre du terrain d’Évreux, pour échapper aux bombardements… jusqu’à ce qu’un résistant fasse remonter l’information ! (Page 25 de http://chantran.vengeance.free.fr/Doc/Bories%2012.pdf)

    Conches en Ouche (voir fiche Les Essentiels Connaissance n°127). La comparaison entre 1947 et aujourd’hui est intéressante.

    Évreux. L’histoire de cet aérodrome depuis sa création jusqu’à nos jours a été largement étudiée et documentée… même si cette documentation est peu diffusée. Voir notamment l’article de Vanina Gasly, directrice adjointe des Archives départementales, Les ailes d’Évreux ou l’aéronautique à Évreux au XXème siècle dans Connaissance de l’Eure (n° 153, juillet 2009). Il a hébergé des bombardiers et des chasseurs. L’IGN ne présente aucune photographie ancienne de cette zone, mais l'Association Normande du Souvenir Aérien (ANSA 39-45) présente sur son site une photographie américaine de 1942.

    En superposant cette dernière aux vues ou cartes actuelles comme ci-dessus, il est possible de situer les pistes allemandes (repérées en rouge ci-dessous) et les pistes et installations factices peintes en blanc et équipées de faux avions qui n’ont pas trompé les alliés (repérées en vert en haut à droite). Également en rouge à gauche, les voies et aires de dispersions pour leur partie hors de l’emprise actuelle de la BA 105 ; la voie principale est aujourd’hui occupée sur une partie de longueur et la moitié de sa largeur par la route qui va de Fauville à l’ancienne Nationale 13. Les installations allemandes (baraquements, munitions…) s’étendaient jusque dans la zone industrielle actuelle (ellipse verte à gauche).

    Merci à Gérard LEPOINT pour les photos
    Merci à Gérard LEPOINT pour les photos
    Merci à Gérard LEPOINT pour les photos
    Merci à Gérard LEPOINT pour les photos

    Merci à Gérard LEPOINT pour les photos

    Les aérodromes allemands bétonnés de la Seconde Guerre Mondiale dans l'Eure - Les Essentiels Connaissance n°60

    Saint-André-de-l’Eure. C’est le terrain dont la partie nord est encore utilisée par deux aéroclubs (pistes en herbe). Les deux pistes en béton construites par les Allemands sont hors d’usage. Bruno Troyard précise que ce terrain servait à la formation et l’instruction des nouveaux pilotes de bombardiers et de lieu de repos pour les unités de retour du front russe. Mais il a également accueilli des chasseurs. Les aires de dispersion situées à l’extérieur de la voie périphérique ont presque toutes disparu.

    Les aérodromes allemands bétonnés de la Seconde Guerre Mondiale dans l'Eure - Les Essentiels Connaissance n°60

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by France Poulain - dans Les Essentiels
    commenter cet article

    commentaires

    Elisabeth Poulain 26/02/2017 16:28

    Incroyable de pouvoir comparer la photo en noir et blanc et la photo récente en couleurs...dans cet Essentiel de la Connaissance de France Poulain, EP

    Elisabeth Poulain 26/02/2017 16:25

    Incroyable de comparer la photo ancienne en noir et blanc et l'actuelle en couleurs...Un très beau travail photographique mis en valeur dans ces Essentiels de la Connaissance de France Poulain...E.P.