Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes publications

Ouvrages

POULAIN, F. (sous la dir), Les églises de l'Eure à l'épreuve du temps, Editions des Etoiles du Patrimoine, 2015, 240p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F, La reconstruction dans l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, décembre 2010, 350p.

POULAIN, F, Les Ateliers d'urbanisme Associatifs, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, juillet 2010, 229p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F.Le Millefeuille de l'Oise, Éditions de la direction départementale des Territoires de l'Oise, octobre 2010, 160p.

DE MEYERE, A., POULAIN, F,Manuel des Territoires de l'Oise, ou comment territorialiser le Grenelle de l'Environnement, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, janvier 2010, 500p.

POULAIN, F, Le camping aujourd'hui en France, entre loisir et précarité, Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, septembre 2009, 172p.

POULAIN, F., POULAIN, E.,  L'Esprit du camping, Cheminements, 2005 , Éditions Cheminements, octobre 2005, 312p.

POULAIN, F.,  Le guide du camping-caravaning sur parcelles privées, Cheminements, 2005 (disponible sur le site de cheminements), Éditions Cheminements, juin 2005, 128p.

COSSET, F., POULAIN, F., Ma cabane en Normandie, CRéCET, 2002 , Chalets, petites maisons et mobile homes du bord de mer, Coll. Les carnets d’ici, Centre Régional de Culture Ethnologique et Technique de Basse Normandie, 2002, 64p. ISBN 2-9508601-7-6 (br.)

 

Ouvrages collectifs

BOISSONADE, J., GUEVEL, S. POULAIN, F. (sous la dir.),Ville visible, ville invisible, Éditions l'Harmattan, 2009, 185p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), 2009, l'aménagement durable des territoires de l'Oise,Éditions de la direction départementale de l'Equipement et de l'Agriculture de l'Oise, 2009, 184p.

DE MEYERE, A. (sous la dir.), L'Oise, territoire 2008, Éditions de la direction départementale de l'Equipement de l'Oise, 2008, 127p.

 

Articles parus dans Bulletin des Amis des Monuments et Sites de l'Eure (2012-2014),Rapport sur le mal logement – Fondation Abbé Pierre(2008-2014),Études Foncières(2000-2009),Le Moniteur (2005),Espaces, Tourisme et Loisirs(2005- ),Les Cahiers de la RechercheArchitecturale et Urbaine (2004),Territoires(2004),Le Caravanier, camping-caravaning(2004),Cahiers Espaces (2001-2003),Labyrinthe (2001),Urbanisme(2000) + nombreux articles dans des revues grand public (Libération,Le Monde,Le Point,Le Moniteur,Ouest-France...)

 

Actes de colloques parus dans Changement climatique et prévention des risques sur le littoral, MEDAD (2007) « Camper au XXIesiècle, ou le paradoxe du mouvement arrêté » (2007)Identités en errance.Multi-identité, territoire impermanent et être social, BOUDREAULT, P-W, JEFFREY, D., (sous la dir.),Petites machines à habiter, Catalogue de l’exposition du concours « Home sweet mobile home ou l’habitat léger de loisirs », Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Sarthe, (2004),« Le camping-caravaning sur parcelles privées, étude des effets réels d’une réduction des droits d’usage attachés au droit de propriété ».Droits de propriété, économie et environnement : le littoral, IVème conférence internationale(2004), FALQUE, M. et LAMOTTE, H., (sous la dir.).

26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 21:10

Il y a de cela quelque temps, des étudiants de l'université de La Rochelle m'ont sollicité pour répondre à une série de questions sur l'hôtellerie de plein air de luxe. Je n'ai pas eu le temps de leur répondre avant aujourd'hui, mais je profite de l'exigence d'écriture imposée par le blog pour y répondre (enfin!!!).

Qu’est ce qu’est aujourd’hui selon vous le tourisme de Luxe ? Je considère que le tourisme de luxe n'est pas uniquement lié au coût primaire des moments de vacances, mais bien plus, au fait qu'il permet aux vacanciers de disposer d'avantages, de moments, de plaisirs,... dont ils ne peuvent que rêver le reste de l'année. L'idée de base est que l'on peut se payer des vacances de luxe et ce, même si l'on n'est pas millionnaire. Ce n'est donc pas la réalité qui compte mais l'idée que l'on s'en fait. Une seconde idée est celle de la rareté. Le luxe est de pouvoir disposer ce dont les autres ne font que rêver (là encore ce n'est pas qu'une question de coût). Ainsi, les cabanes dans les bois, les yourtes.... sont très recherchées et correspondent à une certaine idée du luxe, car seuls des privilégiés peuvent en disposer.

Quelles évolutions a-t-on pu noter ces dernières années dans ce secteur ? Deux catégories d'évolution, les indispensables (ou supposés comme tels) comme les piscines ou plutôt les complexes nautiques et les animations et les moins visibles sur les cartes postales comme les vigiles, les contrôles à l'entrée des terrains ou les caméras de surveillance. En fait, cela reprend en partie le concept de luxe, dans une société dite insécure, nous cherchons à disposer de moments de sécurité complète pendant les périodes de vacances.

Quel type d’hébergement est aujourd’hui prisé dans le tourisme de luxe ? Cela dépend. Notre société où la mobilité est de plus en plus présente permet et occure de grands bouleversements dans les comportements. Certains choisiront les petites structures avec quelques caravanes anciennes ou avec quatre ou cinq yourtes et d'autres rechercheront au contraire, les très grands terrains de camping où les services et les plaisirs sont démultipliés.

Dans quelle mesure peut-on rapprocher cette offre de l’HPA classique type camping ? Avec plusieurs millions de personnes qui souhaitent « retourner à la nature et fuir la ville », la segmentation marketing joue à plein. Nulle possibilité d'avoir les segments extrêmes (cf. courbe de Gauss) sans avoir les segments moyens. Que 2% des « campeurs » recherchent l'extrême luxe : tente dans le désert,... et que 18% cherchent des moyens plus luxueux que les simples terrains de camping 3* me semble tout à fait normal.  

Pouvez vous identifier les caractéristiques de cette clientèle ? Certainement de vouloir se différencier, alors après, pourquoi souhaite-t-on se différencier les uns des autres ? C'est une autre question.

Quel type d’hôtellerie cette clientèle consommait-elle avant ? Pour les 2%, là où sont les 18% aujourd'hui (c'est-à-dire qu'au moment où un luxe devient plus acceptable tant en terme de prix que de disponibilités, il ne devient plus in). Recherchez donc les articles d'il y a cinq ou dix ans sur les idées folles pour les week-ends. Ce que lisez dans les magazines sans le faire.

Pour quelles raisons cette clientèle se dirige aujourd’hui vers l’HPA de Luxe ? Parce que cela fait bien de revenir à la nature, comme cela l'a été au début du siècle dernier pour les intellectuels urbains qui souhaitaient se Retrouver.

Est-ce selon vous un phénomène de mode ou cette tendance va s’inscrire sur le long terme ? Si l'on a suivi mon raisonnement, toute mode passe. Ou comment une culture/mode savante devient populaire.

Peut-on craindre une concurrence pour l’hôtellerie de Luxe ? Pourquoi craindrait-on ? Quel serait le préjudice ? Nous vivons dans une économie de marché, à vous d'en déduire le reste...

Pourra-t-on toujours parler de luxe si l’offre se massifie ? Non, car ce ne serait plus du luxe...

Partager cet article

Repost 0
Published by France Poulain - dans Société
commenter cet article

commentaires